+33 (0) 4 56 70 69 46
info@atff.fr
12 rue sommeiller, 74000 Annecy, France
Rester connecté :

I. La Reality Capture n’est utile que lorsqu’on a un problème

Les 6 idées reçues sur la Reality Capture

C’est au contraire lorsqu’il n’y a pas de problèmes apparents que la Reality Capture est utile. Il est nécessaire de faire appel à cette pratique au tout début d’un projet, avant même que les procédures d’appel d’offres soient mises en place. En orientant un workflow autour de données précises issues d’une campagne de relevé 3D, les parties prenantes au projet disposeront de plus d’informations que lors d’un processus projet classique et pourront ainsi travailler avec davantage de certitude. La numérisation laser permet, en outre, d’identifier des problèmes potentiels avant toute phase de conception, ce qui permet à l’utilisateur d’économiser du temps et de l’argent. La Reality Capture réduit également le nombre de visites sur site, car une campagne de relevé laser 3D capte 100 % de la donnée terrain.

II. La Reality Capture est trop chère

Les 6 idées reçues sur la Reality Capture

En réalité, la Reality Capture doit être vue comme une méthode de relevé alliant économies de budget et haute précision sur un projet. Certes, investir dans un scanner laser ou faire appel à un prestataire de services BIM n’est pas permit à tout le monde. Cependant, cette pratique permet d’économiser du temps et de l’argent sur certaines phases, habituellement coûteuses et laborieuses, situées à la fin du processus de conception telles que les demandes de modifications intempestives des données de conception ou les retards dûs au manque de précision des données. Grâce à la Reality Capture, ces problèmes sont identifiés au début du projet, avant que les modifications ne deviennent chères. Nous entendons trop souvent des clients dire : “si seulement nous avions utilisé la numérisation laser 3D pour ce projet…”. En d’autres termes, vous ne saurez jamais à quel point la Reality Capture aurait pu vous aider sans y avoir goûté.

III. Tous les nuages de points sont créés égaux

Les 6 idées reçues sur la Reality Capture

La qualité d’un nuage de points à l’autre diffère selon les équipements et les logiciels utilisés, l’expertise du technicien en numérisation, l’encombrement de l’espace et la typologie d’éléments à relever, mais aussi la résolution choisie lors de la captation 3D (HD ou non, noir et blanc ou RVB, …).

IV. Le nuage de points est inutile

Les 6 idées reçues sur la Reality Capture

Au contraire, le nuage de points est un ensemble de données riches et utiles permettant à l’utilisateur de tirer pleinement profit de la Reality Capture. Comme le nuage de points contient tout ce que le scanner laser a pu “voir” lors du relevé, il s’agit d’une “image” contenant tous les détails du site, il synthétise la réalité de l’espace. Une maquette numérique BIM n’est, en revanche, qu’une interprétation spécifique à un besoin des éléments détaillés dans le nuage de points.
Modélisation 3D et Reality Capture

V. La modélisation est trop chère

Les 6 idées reçues sur la Reality Capture

Il est vrai que la modélisation représente une partie importante du coût d’une prestation de relevé laser 3D, mais cet investissement n’est pas toujours nécessaire. Les clients ont tendance à demander aux prestataires de services qu’ils modélisent “tout” ce qui a été relevé alors qu’en réalité, ils n’ont besoin que d’une petite zone modélisée. Admettons que le client souhaite une modélisation 3D d’une ligne de production ou d’un atelier lors d’un relevé d’usine, nul besoin de faire une demande de modélisation pour l’ensemble, il suffit de spécifier son besoin. Bien cadrer son besoin de modélisation peut radicalement changer le prix d’un service de relevé laser 3D.

VI. Seule la maquette numérique BIM est utile

Les 6 idées reçues sur la Reality Capture

En réalité, la plupart des projets ne nécessitent pas l’utilisation d’une maquette numérique BIM. En effet, le nuage de points répond à de nombreuses demandes telles que les Clash Detection, l’analyse de la planéité du sol, la préfabrication, l’aplomb des murs et la production d’ortho images. Le nuage de points peut servir à la conception des plans 2D (plans au sol, élévations, plans d’encadrement, plans de plafonds réfléchissants) et à la composition de documents de construction.

Article inspiré par “The 6 Misconceptions about Laser Scanning” écrit par Dave Schaff, TruePoint Laser Scanning LLC.